Alphonse de Neuville

Tombe d'Alphonse de Neuville

LE CIMETIERE DE MONTMARTRE

Le cimùetiere de Montmartre

Par un des plus grands mystères de l"éducation nationale, j'avais appris que le Pas-de-Calais avait Arras comme chef-lieu sans y être jamais allé, alors que personne n'avait pensé à me raconter l'histoire de ce que j'avais sous le nez chaque jour.
Nous habitions le quartier des "Grandes Carrières" et, visiblement, personne ne connaissait la raison de cette appellation. Personne ne s'en préoccupait non plus. Et voilà : tenez-vous bien . Chaque fois que vous franchissez le Pont Caulaincourt pour quitter la Place de Clichy pour vous lancer à l'assaut de la butte Montmatre, vous survolez ces fameuses Grandes Carrières transformées en cimetière le 1er janvier 1825, soit 35 ans avant la destruction du mur des Fermiers Généraux et l'annexion de Montmartre. (1860)

Du haut du pont Caulaincourt

;Je sais que pour le monde, un cimetière est un lieu triste, voire effrayant. Outre que la mort m' apparait personnellement comme une sorte de salut d'avant et d'après, la présence des tombeaux m'évoque plutôt le calme et la sérénité, la paix enfin retrouvée et surtout le contact avec le passé. Je m'y sens comme dans un temple. Environné affectivement par la présence de ceux qui m'ont précédé dans cette aventure d'une vie avec leurs doutes, leurs espérances, leurs joies, leurs peines, leur terreur et leurs extases. Les vivants sont bien plus dangereux que les morts, en vérité. Tout ce que nous avons de plus précieux, précisément, vient de là. C'est notre héritage. Leur cadeau. L'Ancètre ami.
j'avais choisi le mien dès l'âge de 13 ans : Installé aux pieds d'Alphonse de Neuville, j'écoutais le silence un moment, puis il me demandait où j'en étais. Et je hochais la tête, dubitatif.

J'ignorais tout de ce que l'homme avait été. Je n'ai pas cherché à savoir. Sa tombe était belle, avec cette jeune fille pamée dans son admiration..
On ne demande pas sa carte d'identité à un ami. Même mort.

Alphonse de Neuville

.Pourtant, sans le savoir, je venais de choisir un peintre, ignorant totalement que c'était là également mon destin. Né à St Omer le 31 mai 1835, Alphonse de Neuville est illustrateur pendant la guerre de 1870. Il devient élève d'Eugène Delacroix puis commence sa carrière au Salon de 1859 avec une scène de bataille. Ensuite, il illustre de nombreux textes, dont "Les trois mousquetaires" pour Calman-Levy. Spécialiste des scènes de guerre, reporter avant la lettre, il possède un atelier dans le 17e arrondissement, au n°25 de la rue portant son nom. Il y meurt le 18 mai 1885.

.Revenons au cimetière.
.Dès l'ère Gallo-Romaine, le sous-sol Nord-Nord-Ouest de la Butte Montmartre révèle un riche gisement de gypse. Comme il est de tres bonne qualité et qu'il fait un plâtre admirable, il est immédiatement exploité par creusement et transforme l'environnement de sa blancheur, d'où le nom des lieux par lesquels les chargements transitent : La rue Blanche (anciennement rue Royale), la Place Blanche, la Barrière Blanche, la Reine Blanche (célèbre cabaret qui deviendra "Le Moulin Rouge"en 1889). Ces Grandes Carrières sont très nombreuses et font du site une sorte de gruyère. C'est ainsi que jusqu'en en 1950, on assiste à des effondrements de terrain, dont un qui m'a beaucoup impressionné puisqu'il s'est produit à quelques mètres de chez mes grand'parent maternels, au 21 de la rue Damrémont.

Le trou
La fois précédente (1900) au même endroit.

 
 
Retour au sommaire
Suite