Alphonse de Neuville

Tombe d'Alphonse de Neuville

LE CIMETIERE DE MONTMARTRE (suite)

Le cimetière, pourtant grand, devient vite insuffisant. Il est vrai qu'entre les émeutes de 1830, le cholera de 1832 (20 000 morts environ) et les divers soulèvements républicains, il y avait de quoi enterrer. En 1847, on lui annexe donc des terrains adjacents, ce qui augmente sa superficie de 9 hectares. Il remplirait aujourdhui le quadrilatere compris entre les rues Etex, Coysevox, Marcadet et Eugène carrière :

Charles X ayant disparu de la circulation on voit Louis-Philippe arriver au pouvoir. Louis-Philippe, au contraire de Louis XVIII, est un homme économe, consciencieux et parcimmonieux. On ne voit guère que Violet Leduc pour s'activer à la restauration de Notre-Dame et de la Sainte Chapelle. mais il n'empèche qu'on améliore sans cesse. Rambuteau construit l'hôpital Lariboisière, réorganise le Mont de Piété, multiplie les trottoirs, allonge le réseau des égouts, installe les bec de gaz et, en 1840, sur la demande de Thiers, on construit autour de Paris une enceinte bastionnée à la Vauban qui va englober non seulement la capitale, mais toute la proche banlieue. La population Parisienne s'accroit : elle passe de 785 000 habitants en 1831 à un million en 1846. Pas mal de morts en persepective....

L'extension ( qui comprendrait aujourd'hui tout l'hopital Bretonneau et le square Carpeaux) est reliée par un tunnel passant sous la rue Etex.
Les nouveaux terrains sont affectés aux concessions temporaires et gratuites, puisque l'ancienne partie ne reçoit que des concessions centenaires ou perpétuelles.

Pendant que Louis-Napoléon fomente son coup d'état qui va le transformer en Napoléon III, le cimetière ne chôme pas. Le 21 juin 1848, l'assemblée décide la fermeture des ateliers nationaux. La mesure provoque une insurection qui se termine par trois mille fusillés. Le 4 décembre 1851, en réaction contre la prise de pouvoir abusive de Louis, l'armée écrase les barricades du boulevard Bonne Nouvelle : 150 morts.
Mais bref : Il est finalement plebiscité et prépare immédiatement son remaniement de la ville en la personne du Baron Haussmann.

 
 
Retour au sommaire
Suite