CHAPITRE 1 : Douceur Toscane
Prologue

L'unité de l'Italie a été promulguée depuis un an lorsque Giusepe Pellegrini naît, le 4 janvier 1871 à Molazzane, en Toscane, dans la province de Lucca. Quatrième et dernier fils d'un propriétaire terrien, il se révèle vite réfractaire à toute activité soutenue. Comme il chante à ravir et fait un bon enfant de choeur on l'envoie à Florence, chez une cousine, dans l'espoir de le voir revenir curé. La chose ne doit pas l'exciter outre mesure : il poursuit sans conviction quelques études religieuses mais, après l'adolescence, le prestige de l'uniforme le séduit plus que la soutane. Il devient Carabinier et retourne au village pour y exercer. Le jeune homme, qu'on appelle désormais "Pépino" devient vite populaire. Non seulement pour le costume mais aussi par sa nature sereine, sa bonne humeur et son désir d'arranger les choses.
A l'âge de vingt-trois ans lors d' une enquête à Vérone, il rencontre Teresa Perotti, brune Veronnaise de 17 ans à qui il trouve l'air mystérieux. Ils tombent amoureux et se marient, au printemps 1895, dans la famille de la jeune femme. Très fier de sa jeune épouse, il veut la présenter à ses frères et ses parents. L'enquète se terminant, il quitte Vérone pour revenir au pays.


MOLAZZANE


La famille de Giuseppe vit dans une ferme perchée au flanc de la montagne Toscane. Molazzane est un village fortifié du 9e siècle situé sur les hauteurs qui suivent la station balnéaire de Viarregio, formant la pointe supérieure d'un triangle entre Pise et Florence. On y pratique une fois par an le tir "alla forma ", jeu ancestral qui consiste à lancer un fromage rond et dur sur une piste de terre battue. Celui qui roule le plus loin gagne d'avoir à manger son fromage avec une bonne pinte de vin.


Giusepe et Theresa en 1910